Accueil > Réduire les émissions > Politiques d’atténuation : NAMAs

Politiques d’atténuation : NAMAs

Selon le Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat, le réchauffement du climat mondial est sans équivoque (GIEC 2013). La communauté internationale s’est engagée à limiter le réchauffement à moins de 2°C afin d’éviter tout changement climatique dangereux. Pour y parvenir, les émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES) doivent cumuler avant 2020 et diminuer ensuite, pour atteindre une réduction de 50% vers 2050. Cela nécessite des mesures d’atténuation ambitieuses de la part des pays développés et de ceux en développement, qui sont responsables aujourd’hui pour environ la moitié des émissions mondiales.

Lors des négociations au sein de la Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique (UNFCCC), d’intenses débats portent sur les Mesures d’Atténuation Appropriées au Niveau National (Nationally Appropriate Mitigation Actions – NAMAs). Une NAMA est définit comme une mesure, projet, politique, stratégie, ou programme de recherche réalisé par un pays en développement, destiné à réduire les émissions de GES tout en contribuant au développement durable. La Tunisie s’est inscrite tôt dans cette nouvelle dynamique des NAMAs, qui permet d’intégrer la problématique du changement climatique dans les différents secteurs économiques et de bénéficier du soutien international pour les actions d’atténuation des émissions de GES.

On distingue des NAMAs soutenues, qui reçoivent un appui international, les NAMAs unilatérales, mises en œuvre grâce à des ressources domestiques et les NAMAs créditées. Cette dernière catégorie fait référence à la possibilité que les NAMAs génèrent des crédits d’émissions vendables dans le cadre de mécanisme de marché carbone.

Depuis la mise en place d’un registre des NAMAs en ligne, il est possible pour les pays en développement de soumettre des NAMAs en vue de recevoir un soutien financier.

Sources :

GIEC 2013: Résumé à l’intention des décideurs, Changements climatiques 2013: Les éléments scientifiques. Contribution du Groupe de travail I au cinquième Rapport d’évaluation du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat [sous la direction de Stocker, T.F., D. Qin, G.-K. Plattner, M. Tignor, S. K. Allen, J. Boschung, A. Nauels, Y. Xia, V. Bex et P.M. Midgley]. Cambridge University Press, Cambridge, Royaume-Uni et New York (État de New York), États-Unis d’Amérique.

Ministère de l’Equipement et de l’Environnement/Agence pour la Maîtrise de l’Energie/Ministère de l’Agriculture/Office National de l’Assainissement 2013. Les mesures d’atténuation appropriées au niveau national (NAMAs) en Tunisie.

 

Print this pageEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0Share on Google+0