Assainissement

La NAMA dans le secteur de l’assainissement

En 2012, l’Office National de l’Assainissement (ONAS) a engagé un dialogue participatif et une étude approfondie pour analyser le potentiel d’atténuation dans le secteur d’assainissement.

Ce processus, qui est appuyé par le Ministère de la Coopération Economique et du Développement allemand, considéra aussi les impacts sociaux environnementaux des options d’atténuation. Le scénario de référence prévoit 741 KtCO2e en 2020 et 815 KtCO2e en 2030. 8% des émissions proviennent de la consommation d’énergie des stations d’épuration des eaux usées ; 92% sont dues aux eaux usées et aux boues. Les options techniques de réduction de GES tournent autour de la valorisation des boues, le choix des procédés, les technologies efficaces en énergie et les énergies renouvelables. Les émissions totales du secteur assainissement toutes sources confondues atteindraient dans le scénario NAMA  que 541 KtCO2e en 2020 et environ 464 KtCO2e en 2030, soit une baisse de 27% des émissions en 2020 et de 43% en 2030.

Source :

ONAS/GIZ 2014. Développement d’une NAMA dans le secteur d’assainissement en Tunisie – version préliminaire.

 

Source Image : GIZ

Print this pageEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0Share on Google+0