Etudes de cas en Tunisie

Exemple 1: La prise en compte de considérations climatiques dans la coopération au développement par l’outil CP4D

L’outil CP4D (la prise en compte de considérations climatiques dans la coopération au développement) a été développé par la GIZ pour son utilisation dans ses services de consultation dans les pays en développement. Les deux principaux objectifs de l’outil sont :

L’analyse systématique des risques liés au climat, susceptibles d’avoir des incidences sur les politiques, projets ou stratégies; et l’identification et la hiérarchisation des mesures d’adaptation.

CP4D suit une approche flexible qui peut être adaptée à différentes conditions et contextes en termes d’acteurs et d’institutions, de moyens financiers, de temps, ou d’expérience existante. CP4D suit une approche en quatre étapes. Pour de plus amples informations sur le CP4D, consultez cette brochure.

Exemple 2 : Intégration du changement climatique dans les plans de développement régionaux en Tunisie

La GIZ a organisé en 2010 une formation sur l’utilisation de l’outil CP4D pour ses partenaires de développement dans la région du Nord-Ouest de la Tunisie. La formation a été poursuivie par une application pratique visant l’intégration des enjeux du changement climatique dans le plan de développement du gouvernorat de Jendouba.

Le recours au CP4D a permis d’identifier les risques liés au climat et de proposer plusieurs options et mesures d’adaptations visant une utilisation plus efficace des ressources dans un contexte climatique en mutation.

Ce premier exercice a été poursuivi par l’utilisation de l’outil CP4D dans le cadre d’applications pratiques d’une part pour analyser la vulnérabilité de certains projets de développement du Quatrième projet de développement des zones montagneuses et forestières du Nord-ouest (PNO4) géré par l’ODESYPANO et le projet de gestion des ressources naturelles dans le gouvernorat de Kasserine (PGRN) (voir fiche de méthodes, fiche d’activité, manuel et rapport). Ces applications pratiques ont permis d’identifier les mesures d’adaptation les plus pertinentes et d’actualiser dans le cadre du PNO4 le cadre logique du projet par la formulation d’indicateurs de suivi et d’évaluation de l’adaptation.

De plus, l’outil CP4D a été utilisé sur une zone aride située dans le centre de la Tunisie, la ferme pilote de Saouef à Zaghouan appartenant à l’Office de l’Elevage et des Pâturages (fiche de l’activité en français et en anglais).

adaptation1

Source Image : Firas Ben Khelifa

Exemple 3: Le renforcement  des capacités pour une intégration du changement climatique dans la planification du développement

Dans le but de promouvoir la compréhension et l’identification d’approches stratégiques appropriées et des moyens pratiques pour tenir compte de l’adaptation au changement climatique dans la planification du développement, l’OCDE a élaboré  un document d’orientation sur la prise en compte de l’adaptation au changement climatique dans la coopération pour le développement. Ce document décrit les points d’entrée sur  l’intégration des mesures d’adaptation aux niveaux national, sectoriel, des projets et local. Conformément à la Déclaration de Paris sur l’efficacité de l’aide, le document d’orientation vise à aligner l’aide sur les stratégies, les institutions et les procédures des pays en développement. Des mesures efficaces d’adaptation reposent en grande partie sur les capacités des individus et des organisations mandatés pour diriger ces processus ainsi que les capacités des réseaux et les contextes politiques créant des conditions favorables.

Sur la base du document d’orientation de l’OCDE, une formation de formateurs a été élaborée par l’OCDE et la GIZ (voir fiche de méthodes et manuel de formation). La formation vise à renforcer les capacités des acteurs et institutions de développement afin d’intégrer l’adaptation au changement climatique dans les politiques et activités de développement aux niveaux national, local, du projet et au niveau sectoriel.

Les participants à la formation peuvent apprendre :

  • Où et comment trouver des informations climatiques et comment les utiliser ?
  • Comment analyser les risques dus au climat ?
  • Comment définir des options et mesures concrètes d’adaptation aux niveaux national,  sectoriel, local, et de projet ?
  • Comment planifier et appuyer les processus de l’intégration de l’adaptation au changement climatique dans leurs institutions ?

La formation s’adresse principalement aux acteurs du développement, le personnel de la coopération au développement, les consultants locaux de développement, les ONG et les représentants de la société civile.

Dans ce cadre, des applications pratiques ont été réalisées sur le bassin versant du barrage Barbara, gouvernorat de Jendouba, qui a consisté d’une part à analyser la vulnérabilité et l’adaptation au changement climatique de l’écosystème forestier ainsi que ses biens et services et d’autre part, la vulnérabilité et l’adaptation des ressources en eau disponibles dans la zone (voir fiche d’activité).

Veuillez trouver les documents clés ici :

Fiches et rapports de méthodes

Fiches d’activité

 Rapports des expériences tunisiennes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Print this pageEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0Share on Google+0