Decrease font size Decrease font size Decrease font size
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

L’éducation environnementale vise à instaurer une culture environnementale essentiellement dans le milieu scolaire, par le biais du renforcement de l’éducation environnementale au sein des programmes des trois niveaux d’enseignement (enseignement de base, enseignement secondaire et enseignement supérieur) et ce à travers :

  • Le renforcement des clubs d’environnement dans les institutions d’enseignement et les centres chargés de la formation des cadres et d’enseignement.
  • L’élaboration des documents pédagogiques et de moyens de communication nécessaires aux activités de l’éducation environnementale.
  • L’organisation, à l’intention des enfants, de concours pour l’élaboration de documents et la réalisation des dessins.
  • L’organisation de manifestations et d’activités environnementales diverses ainsi que des actions spécifiques menées avec le Ministère de l’Environnement.

L’éducation environnementale est une activité non systématisée qui se déroule au niveau des écoles primaires dans les clubs de l’environnement, c’est à dire dans le cadre des activités socioculturelles entreprises au sein de l’école. L’éducation environnementale se fait avec le concours du Ministère de l’Environnement, le Ministère de l’Education ainsi que d’autres ministères, organismes et ONGs intervenant dans ce domaine.

Depuis son lancement, plusieurs activités ont été menées dont on cite notamment :

  • La création d’un club d’éducation environnementale au sein de chaque école équipée de matériel audio-visuel et informatique pour garantir son animation
  • La réalisation d’un parc environnemental au sein de chaque école comportant environ 190 différentes plantes
  • La production des supports et outils pédagogiques en matière d’éducation environnementale
  • L’organisation des cycles de formation au profit des animateurs des clubs de l’environnement

Aussi, une nouvelle composante qui consiste à introduire les énergies renouvelables (systèmes hybrides : photovoltaïque-éolien) au sein de 24 établissements scolaires (à raison d’un établissement par gouvernorat)est ajoutée.

L’Enviromobile est un concept d’éducation environnementale pour le moins original. C’est un bus qui se propose de sillonner les écoles du pays pour y tenir des expositions environnementales à l’intention des jeunes élèves. L'objectif du projet est d’inculquer à l'élève l’importance de l’enjeu environnemental à l'échelle globale et d’influencer son comportement à l’échelle locale. A travers une telle approche, l’élève prend conscience de son rôle potentiel en tant qu’individu dans la protection de l’environnement.

Afin de renforcer l’impact de l’Enviromobile, il a été prévu d’accompagner chacune de ses visites par la réalisation d’un microprojet environnemental au sein de l’école. Ce microprojet devra être réalisé par les élèves de l’établissement visité.

Par ailleurs, l’Enviromobile se veut un véhicule de renforcement de l’implication de la société civile dans le processus de préservation de l’environnement. Son parcours est planifié de façon à ce que chacune de ses visites soit assistée par une ONG locale, laquelle ONG aura elle-même participé à l’accompagnement du microprojet de l’école en question. Des exposés thématiques sont illustrés au cours de la journée de sensibilisation à l’école. Se sont des activités ludiques, adaptées au centre d’intérêts et aux motivations des enfants. Chaque thème est matérialisé par un objet concret appelé «Manip», représentant un phénomène environnemental déterminé que les élèves auront l’occasion de manipuler de leurs mains de façon à bien assimiler le mécanisme en jeu dans ce phénomène.

L’un des supports pédagogiques développés dans le cadre de l’Enviromobile ″l’Enviromallette″ vise essentiellement à aider les animateurs des clubs d’environnement au sein des établissements éducatifs visités par l’Enviromobile, à réaliser diverses activités comme les projets, les sorties sur terrain, les jeux et les exercices pratiques, et ce:

  • En utilisant les différentes composantes qu’elle renferme.
  • En s’inspirant de certaines de ses composantes pour concevoir et élaborer des nouvelles activités plus adaptées au contexte de l’école et de son entourage.

Programme de coopération Tuniso-portugaise en éducation pour le développement durable

  • A. DONNEES INSTITUTIONNELLES
  1. Titre du projet : La promotion de l’éducation pour le développement durable au niveau des écoles
  2. Durée prévue : 2019 /2021
  • B. DESCRIPTION DU PROJET

Le projet actuel est composé de deux volets :

  • Le volet formel de l’éducation pour le développement durable
    • Une mission de formation des formateurs (une première étape consiste à former de 54 formateurs répartis équitablement sur toute la Tunisie), ce qui nécessite environ 30 H/J d’expertise théorique et pratique. Ces formateurs qui sont probablement du corps des inspecteurs du Ministère de l’Education Nationale vont être formés sur les nouvelles approches et des connaissances sur l’éducation environnementale et l’éducation pour le développement durable.
    • Production des supports pédagogiques numériques ou autres pour outiller les enseignants formés et pour faire mieux comprendre le concept et donc passage à l’acte (On projette produire et distribuer 1000 copies et les mettre à la disposition des enseignants)
  • Le volet informel de l’éducation pour le développement durable
    • Création des espaces de tri sélectifs dans 350 écoles inscrites au réseau des écoles durables avec établissement des partenariats avec des associations environnementales et des prives pour assurer la mission de collecte et la valorisation des déchets collectés ainsi que d’autres activités en matière d’éducation informelle sont prévues

DD 1

DD 2

Démarrage de la session de formation des formateurs (inspecteurs du Ministère de l’éducation)

Documents utiles

pdfRapport final du programme de l’éducation pour le Développement Durable (2017) (Ar)606.81 Ko

Actualités

ong env
biaa clic
appel gratuit
open data fr
acces info administrtifs