Decrease font size Decrease font size Decrease font size
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Principales programmes et projets de mise en œuvre

En prenant en considération l’importance de ces données et les recommandations de la stratégie de la revalorisation de l’écotourisme en Tunisie, le ministère en charge de l’Environnement, en collaboration avec divers ministères et parties concernées, a mis en place un programme de promotion du tourisme écologique basé sur plusiuers projets dont les plus importants sont :

Composante Conservation de la biodiversité au Parc National de Jebel Esserj dans le cadre du projet « Gestion Durable des Terres de Siliana

Dans le cadre de la mise en œuvre de la deuxième phase du Projet de Développement Agricole Intégré (PDAI-II) dans le Gouvernorat de Siliana, cofinancé par le FIDA et exécuté par le Ministère de l’Environnement ( DGEQV), la composante financée par FEM vise à apporter des solutions aux problèmes de dégradation des terres et aux menaces à la biodiversité sur le territoire du Gouvernorat, notamment dans le Parc National de Jbel Esserj.

Le dit Parc qui a été créé en 2010 sur une superficie de 1720 ha. Il constitue une évolution de l’ancienne réserve naturelle qui a été créée en 1993 dans le but de protéger une petite érableraie composée d’environ une centaine de pieds d’érable de Montpellier (Acer monspessulanum).

eco 1

Plusieurs activités ont été réalisées dans ce projet dans les plus importantes sont :

  • Elaboration d’un plan de gestion participatif pour le parc national de Jbel Esserj

eco 2

Plan de zonage du Parc de Jbal Esserj

  • Construction et aménagement d’un centre écou-touristque

Ce centre couvre une superficie de 400m2 et comprend un écomusée, bureau de gestionnaire du Parc, bureau pour le club de l’environnement, buvette, salle d’exposition pour l’artisanat entre autre des aménagements extérieurs (piste de randonnée, aire de jeu pour les enfants, aire de piquenique.

eco 3

  • Elaboration d’un plan d’action prioritaire pour la mise en œuvre du PAG qui ce planles principales activités était :
  • Etablissement d’ un Plan de formation pour le personnel du parc
  • Identification d’une approche participative à adopter dans le cadre du parc pour la mise en place d’une gestion participative des terres de parcours dans les zones d’utilisation durable du parc.
  • Identification des études de faisabilité économiques nécessaires pour la promotion de l’écotourisme et des investissements nécessaires pour la mise en place d’une infrastructure spécifique à l’écotourisme et identification des modalités de fonctionnement et de maintenance des équipements financés par le FEM.
  • Identification d’un protocole de suivi de la faune et de la flore permettant de mesurer l’efficacité de la gestion du parc qui permettra d’établir un système de suivi de l’état de la biodiversité.
  • Identification des équipements nécessaires pour combattre les incendies dans les zones forestières du Parc,
  • Définir un plan d’éducation, de communication, de sensibilisation et de marketing du Parc à court-terme tenant compte des actions prioritaires identifiées dans le cadre du plan d’aménagement ainsi que pour la bonne gestion et opération des investissements acquises au niveau du Par et de ses alentours.
  • Réalisation des infrastructures éco touristiques au parc national de Jbal Esserj et ce par :
  • L’Elaboration d’une Etude d’Aménagement de la piste d’accès et de promenade et de protection du centre Eco-touristique du parc,
  • L’installation de deux miradors dans le parc.
  • Le captage et l’aménagement de 4 sources d’eau pour l’abreuvement des animaux sauvages du par,
  • La conception et l’élaboration des documents d’information et de sensibilisation sur le parc national de Jbel Esserj,
  • la conception et l’installation de 15 panneaux signalétique,
  • les travaux de réhabilitation de la piste d’accès au parc National sur une longueur de 3.5 km,
  • Le Suivi et le pilotage des travaux d’exécution du projet d’aménagement et de renforcement de l’infrastructure éco-touristique du parc ,
  • l’acquisition des équipements nécessaire pour le centre éco-touristique,
  • L’équipement des éco gardes,
  • L’Installation d’une aire de jeux pour les enfants et des tables de pique-nique,
  • La Conception et installation des panneaux signalétiques.
  • L’étude de la conception d’une exposition Permanente à l’écomusée du Jbel Serj, La conception et l’installation d’une exposition Permanente à l’écomusée du Jbel Serj,
  • Installation d’un Système de production d’énergies propres (EOLIENNE – SOLAIRE) au parc national de djebel Esserj.
  • Travaux de balisage et d’aménagement de 3 circuits
eco 4          eco 5
  • Etudes et supports de sensibilisation
  • Etude sur L’adaptation de l’environnement juridique et institutionnel en vue d’intégrer la gestion durable des terres et la conservation/valorisation de la biodiversité,
  • Elaboration d’une étude d’aménagement de 3 circuits éco- touristiques dans la zone du parc national Esserj,
  • Etude et mise en place d’un système de gestion des connaissances sur les meilleures pratiques en matière de GDT : Lien du site Web : GDTS 
  • La mise en place d’un dispositive de suivi et évaluation du projet
  • La conception et la mise en œuvre d’un “paquet éco-touristique” au parc national de jbel Serj et ses environs,
  • Réalisation des documents de sensibilisation et d’éducation environnementale (brochure, auto collant, carte postale..)

eco 6

  • Réintégration de la gazelle cuvier au parc national de Djbel Esserj

eco 7

Projet "Gestion Durable des Ecosystèmes Oasiens en Tunisie"

Le projet (GDEO) a démarré en Août 2014 pour une durée de cinq ans. Il émane de la volonté de sauvegarder les oasis en Tunisie et de les valoriser dans une optique de développent durable.

En effet, en plus de leur valeur patrimoniale sur le plan culturel et environnemental, les oasis tunisiennes représentent la principale source d'emploi et de revenus dans certaines régions du sud du pays. Il s'agit d'un environnement productif offrant des produits agricoles à forte valeur marchande, particulièrement les dattes. Dans les quatre Gouvernorats du Sud tunisien (Tozeur, Kébili, Gabès et Gafsa), on compte plus de 260 oasis, représentant 9% du total des terres irriguées. La superficie des oasis a augmenté d’environ 16.700 ha en 1974 à environ 41.700 ha en 2010, en raison d'importants programmes de développement des ressources en eau entrepris par le Gouvernement et des promoteurs privés. L'objectif général du Projet GDEO est d’améliorer la gestion durable des ressources naturelles et de promouvoir la diversification des moyens de subsistance dans des oasis traditionnelles ciblées. Le Projet s’est focalisé sur trois principaux domaines d'intervention:

  • l’instauration d'un environnement propice pour une meilleure gestion des oasis au niveau national, régional et local ;
  • la mise en œuvre de la stratégie nationale de développement durable des oasis à petite échelle (six oasis sélectionnées, qui représentent la variété des oasis tunisiennes traditionnelles);
  • la planification de la gestion durable des oasis au niveau local, et la mise en œuvre des activités prioritaires dans les sites pilotes du projet, leur suivi et évaluation.

Lien du site Web du projet GDEO

 

---------------------------------------------------------

Projet « Écotourisme et Conservation de la Biodiversité Désertique en Tunisie»

Actualités

ong env
biaa clic
appel gratuit
open data fr
acces info administrtifs