Decrease font size Decrease font size Decrease font size
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Afin de s’acquitter de ses obligations vis à vis la convention sur la diversité biologique, des stratégies et des plans d’action nationaux pour la préservation de la diversité biologique ont été élaborés en 1998, 2009 et 2017.

1.Première stratégie et plan d’action (1998-2008)

Après la ratification de la Convention sur la Diversité Biologique en Mai 1993, la Tunisie a élaboré sa première étude nationale, sa stratégie et son plan d’action nationaux sur la diversité biologique pour la période 1998- 2008. Le premier plan d’action de cette stratégie est celui de 1998-2008. Sur le plan qualitatif, le bilan de la mise en oeuvre de ce plan d’action a été très limité par rapport aux résultats assignés et aux attentes des différents acteurs. Cette situation se dessine dans le fait que la perception de la biodiversité, telle que prônée par la CDB, demeure l’apanage d’un nombre limité d’institutions et/ou de spécialistes et témoigne d’une certaine dispersion des capacités existantes dans le domaine de la biodiversité, qui est le corollaire d’un manque de synergie entre les acteurs institutionnels. Les raisons d’une telle situation découlent de la conjugaison de nombreux facteurs et circonstances, organiquement liés, notamment :

  • La connaissance insuffisante ou inégale des différentes composantes de la biodiversité ;
  • La multitude des acteurs dans le domaine de la gestion des composantes la biodiversité ;
  • La multitude des acteurs dans le domaine de la recherche scientifique et de la production de l’information sur la diversité biologique ;
  • L’implication insuffisante des politiques dans les domaines de la biodiversité, qui est le résultat d’une intégration insuffisante des questions liées à la biodiversité dans les politiques et stratégies sectorielles.

2.Stratégie et plan d’action nationaux pour la biodiversité de 2009 (actions entreprises entre 2009 et fin 2015)

La stratégie de 2009, s’inscrit plus clairement dans les orientations de la CBD et ses objectifs sont plus fondés sur ceux de l’agenda 21 national en matière de développement durable. Elle a eu lieu avant même l’adoption du nouveau plan stratégique de la CBD, qui ne sera adopté qu’un an après, soit en octobre 2010 à Nagoya au Japon. Elle a visé :

  • i) la protection de la diversité biologique et le maintien des processus écologiques dans les écosystèmes ;
  • ii) l’équité de partage des valeurs de la biodiversité et le maintien et/ou le rehaussement du niveau de vie pour le bien être.

Les axes stratégiques avaient pour objectifs:

  • i) Une meilleure connaissance de la biodiversité dans tous les écosystèmes ;
  • ii) Une intégration des populations locales dans des opérations de conservation dynamique ;
  • iii) Une participation active de l’ensemble des acteurs intervenant dans la biodiversité;
  • iv) Une coordination pérenne entre l’ensemble des acteurs pour favoriser les actions de la sauvegarde et l’utilisation durable des valeurs de la biodiversité.

Le plan d’action s’articule autour de 6 interventions avec 31 objectifs et 84 actions.

La SPANB de 2009-2015 a connu la mise en oeuvre d’un certain nombre d’activités, dont certaines se situent dans le prolongement des activités initiées par la SPANB de 1998, ainsi que le démarrage d’autres qui étaient en cours.

Lien vers l’étude

Cette phase a été essentielle pour l’élaboration du 5ème rapport national sur la biodiversité. Au cours du 5RN, il a été question d’apprécier les mesures et les plans d’action suivis pour la mise en oeuvre des 20 Objectifs d’Aichi. Puisqu’il n’existait pas d’indicateurs nationaux d’évaluation, les progrès et l’état d’avancement pour la réalisation des objectifs ont été évalués qualitativement comprenant 4 classes : Bien, assez bien, moyen et faible. Les résultats de l’analyse avaient montré des progrès assez moyen.

Lien : 5éme rapport national de la diversité biologique

3. Alignement de la stratégie nationale sur la BD avec le plan stratégique de la CBD et élaboration d’Objectifs et d’indicateurs nationaux

Avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), la Tunisie a mis en place un processus national impliquant tous les acteurs et tous les intervenants, aux échelles nationales, visant la mise en place d’une nouvelle stratégie nationale sur la biodiversité alignée avec le plan stratégique de la CBD (2011-2020) et concerne la période 2018-2030. Dans ce contexte, la vision à laquelle aspire la Tunisie pour la biodiversité nationale à l’horizon 2030, se résume comme suit : «Au terme de la présente stratégie (2018-2030), la biodiversité nationale est résiliente aux changements climatiques, à l’abri des menaces et est conservée et gérée de manière à contribuer durablement au développement socio-économique du pays». De cette manière, la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité nationale seraient en mesure d’assurer le maintien de la valeur de ses biens et services, pour les générations actuelles et futures. Ces valeurs doivent se refléter dans l’économie, dans la politique et dans la société.

La nouvelle stratégie a été conçue sur la base d’une vision futuriste, à l’horizon 2030. Dans cette stratégie (2018-2030), cinq (5) priorités d’action ou buts stratégiques et 15 objectifs stratégiques ont été étayés par des résultats comme l’indique le tableau ci-dessous

----------------------------------------------------------
Priorité d'action 1Renforcer les capacités de mise en oeuvre et de suivi de la SPANB
Objectif stratégique 1.1 Instituer un organe national de coordination et de suivi de la planification et de la mise en oeuvre de la SPANB
Objectif stratégique 1.2 Mettre en place un système de Suivi-évaluation de la mise en oeuvre de la SPANB
Objectif stratégique 1.3 Renforcer les capacités pour assurer une démarche commune de la protection de la biodiversité dans le cadre des trois convention de Rio
Objectif stratégique 1.4 Les resources financières et intégrer la biodiversité dans la budgétisation des secteurs
----------------------------------------------------------
Priorité d'action 2Intégrer les valeurs de la diversité biologique dans l'ensemble des politiques nationales et de la société
Objectif stratégique 2.1 Développer des programmes de communication, d'éducation, de sensibilisation sur la biodiversité et faire participer le grand public
Objectif stratégique 2.2 Intégrer la biodiversité dans la planification du développement socioéconomique à differents niveaux
Objectif stratégique 2.3 Renforcer les investissements stratégiques et les partenariats pour la biodiversité
----------------------------------------------------------
Priorité d'action 3Développer le savoir et valoriser le savoir faire traditionnel
Objectif stratégique 3.1 Améliorer et intégrer les connaissances sur l'évolution de l'état de la biodiversité
Objectif stratégique 3.2 Renforcer et fédérer les recherches sur la diversité biologique et les orienter vers la valorisation des acquis
----------------------------------------------------------
Priorité d'action 4Reduire les pressions et les menaces sur la biodiversité et promouvoir son utilisation durable
Objectif stratégique 4.1 Réduire les causes de perte de la biodiversité
Objectif stratégique 4.2 Réduire les pressions anthropiques sur les zones humides, marines et cotières
Objectif stratégique 4.3 Atténuer/prévenir les menaces environnementales sur les écosystèmes
Objectif stratégique 4.4 Accéder aux resources génétiques et Partager les Avantages (APA) découlant de leur utilisation
----------------------------------------------------------
Priorité d'action 5Protéger/restaurer la biodiversité, améliorer la résilience des écosystèmes et renforcer leurs services ecosystémiques
Objectif stratégique 5.1 protéger et restaurer la biodiversité
Objectif stratégique 5.2 Améliorer la résilience des écosystèmes et maintenir/renforcer leurs services écosystémiques

 

Lien : 5éme rapport national de la diversité biologique

Actualités

ong env
biaa clic
appel gratuit
open data fr
acces info administrtifs