Decrease font size Decrease font size Decrease font size
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Présentation générale de la biodiversité en Tunisie

Située à l’extrême nord de l’Afrique et d’une superficie ne dépassant pas les 16 millions de Km2, la Tunisie est soumise à plusieurs bioclimats, ce qui l’a dotée de plusieurs écosystèmes naturels, on compte sept grands ensembles majeurs d’écosystèmes, en l’occurrence : les écosystèmes côtiers, les écosystèmes insulaires, les écosystèmes montagneux, les écosystèmes steppiques, les écosystèmes désertiques, les écosystèmes oasiens et les zones humides. A ces ensembles, s’ajoute l’ensemble des agrosystèmes.

La Tunisie comprend les zones humides (5%), les terres cultivées (32%), les forêts (près de 13%), les terres urbaines (0,5%), ainsi que les terres inexploitées (50%).

Le désert comprend entre 33% et 40% de la surface totale du pays, selon la définition de l'aridité (la surface située au sud de 100 mm d'isohyètes) ou selon certaines caractéristiques du paysage (par exemple, le Grand Erg Oriental). Les catégories d'aires protégées couvrent environ 6% de la superficie totale des terres. Il existe actuellement 44 sites désignés, qui regroupent 17 parcs nationaux et 27 réserves naturelles.

D’un autre côté, la richesse spécifique en Tunisie se trouve localiser dans 69 ensembles d’écosystèmes naturels et 12 ensembles d’agrosystèmes. Elle totalise :

  • 7212 espèces, dont 3749 espèces végétales et animales terrestres et 3463 espèces végétales et animales marines et aquatiques ;
  • 32 collections de microorganismes, totalisant 22650 souches.

Cette richesse spécifique a été enrichie par les anciennes civilisations, qui ont fait leurs passages et qui ont favorisé des échanges et des introductions de plusieurs espèces végétales et animales.

Ce patrimoine demeure exposé à diverses pressions naturelles ou humaines. Parmi les menaces principales pesant sur la biodiversité figurent :

  • La mise en culture des terrains de parcours et des terres marginales
  • La perte, la fragmentation et la dégradation des habitats ;
  • La prolifération d'espèces exotiques envahissantes,
  • La pollution, sous diverses formes (solides, liquides, aérienne…),
  • Les changements climatiques.

Documents utiles

pdfSixième rapport national sur la Biodiversité en TUNISIE 7.23 Mo

Actualités

ong env
biaa clic
appel gratuit
open data fr
acces info administrtifs