Vous êtes ici : Portail de l'environnement  »  La désertification et la dégradation des sols

Projets et études

Projets en cours
Projets achevés

Annonces

Appels d'offres
Recrutements
Comment trouvez-vous le nouveau design de notre site web ?
Excellent
Bien
A améliorer

Votre avis nous intéresse, nous vous invitons à participer à l'amélioration de notre portail en donnant votre avis et vos propositions d'amélioration.

Cliquer ici pour participer

La désertification et la dégradation des sols

La lutte contre la désertification

Le phénomène de la désertification et de la dégradation des sols et des terres agricoles en particulier, affecte la productivité de ces terres et la vie de millions d'êtres humains, ce qui menace la sécurité alimentaire mondiale et la qualité de la vie.

En Tunisie, ce phénomène affecte environ 75% du territoire national : des régions exposées à une sérieuse dégradation, régions exposées à une moyenne dégradation et d’autre à une faible détérioration. La lutte contre ce phénomène est devenue plus inclusive en raison de la relation entre les enjeux sociaux et économiques et les sujets environnementaux importants: le changement climatique et la conservation de la biodiversité.

En effet, des études ont montré que l'impact du changement climatique accentue les phénomènes de la dégradation des terres agricoles, de la salinisation des sols et de la surexploitation de l'eau menaçant  la sécurité alimentaire. Également, en plus de l’impact des changements climatiques, l'exploitation excessive des ressources naturelles,  et l'urbanisation exposent  d’autres terres à de forts  risques de désertification.

Après l’adhésion à la Convention des Nations Unies en 1995, notre pays a adopté le Programme National d'Action pour la lutte contre la désertification qui est un cadre stratégique pour l'intégration des plans et programmes sectoriels.

Au cours de la période à venir, notre pays œuvrera à :

  • Adopter et mettre en oeuvre  les innovations et les développements en la matière
  • S’aligner aux  tendances régionales  et internationales
  • Suivre et mettre en œuvre les orientations du programme décennal de la convention des Nations Unies relative à la lutte contre la désertification et la dégradation des terres  (Conférence de Rio + 20)
  • mettre à jour son programme d'action national de lutte contre la désertification
  • mettre en œuvre les projets intégrés aux niveaux régional et local pour réduire la dégradation des terres et les récupérer.

Du côté institutionnel

Le rôle principal du ministère, dans le domaine de la lutte contre la désertification  est de promouvoir le partenariat avec les structures nationales et internationales, en vue de :

  • Suivre et participer aux activités de la lutte contre la désertification (via la préparation d’un programme de travail et l’identification des indicateurs des ressources naturelles),
  • exprimer une opinion sur les programmes et les stratégies liées à l'utilisation des ressources naturelles dans les domaines du développement,
  • mobilisation des ressources financières à travers les mécanismes de financement disponibles au niveau international,
  • établir un partenariat national (associations, le secteur privé, les organisations internationales travaillant dans ce domaine ....)
  • la sensibilisation, la prise de conscience et la diffusion d'information liée au domaine de la désertification et la gestion des ressources naturelles.
  • la préparation des rapports nationaux pour le suivi de la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification en tant que point focal de la dite Convention.

Les structures suivantes ont été créées pour activer cette mission:

  • Conseil national de lutte contre la désertification: Créé conformément au décret  de 2005, il a le rôle de donner les opinions, la perception des stratégies et des programmes d'action pour lutter contre la désertification et la coordination entre les différentes structures dans ce domaine,
  • Comités régionaux suite à la révision des prérogatives  des conseils régionaux (2005).
  • Secrétariat du conseil sous la supervision de la Direction générale de l'Environnement et de la Qualité de la Vie, ministère chargé de l'Environnement.
  • Suite à l’accord de 1995, la Tunisie est partie à la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification. Elle a des obligations y compris : la préparation et la mise en œuvre d’une stratégie et d’un programme de lutte contre la désertification, la coordination des efforts nationaux, régionaux et internationaux pour mettre en œuvre les principes de cette Convention.
  • Le ministère de l'Environnement / Direction Générale de l'Environnement et de la Qualité de Vie / secrétariat du Conseil national de lutte contre la désertification : un lien entre ce qui se passe au niveau international (Les décisions, les conférences des adhérents à la dite convention), ce qui se passe au niveau national et la diffusion de l'information.

Les actions et les programmes les plus importantes

  • En 1998, un Programme d'action national de lutte contre la désertification a été préparé. C’est un cadre général pour toutes les stratégies sectorielles, les programmes et les projets liés à la lutte contre la désertification au niveau national (boisement, la conservation des eaux et des sols, les pâturages, la recherche scientifique dans le domaine de la désertification ...) et les projets horizontaux: soutenir les capacités et les associations, le suivi et l'évaluation des projets par le biais des indicateurs et la sensibilisation.
  • Préparation des programmes d'action régionaux (12 déjà élaborés) et locaux (12 déjà élaborés) dans la plupart des gouvernorats et des zones les plus vulnérables à la désertification (1997 - 2010),
  • des études stratégiques variées relatives à l'état de la désertification en Tunisie.
  • Préparation d’un système de circulation de l’information en matière de lutte contre la désertification (SCID) contenant les bases de  données sur les ressources naturelles ainsi que les programmes de travail et les projets visant à lutter contre la désertification. (Voir SCID )

Ces programmes nationaux et locaux et ces études stratégiques constituent une base et des outils de planification à l'échelle nationale, régionale et locale.

Les orientations et les projets programmés dans le domaine de la lutte contre la désertification

  • la mobilisation des ressources financières et la préparation des projets pour lutter contre la dégradation des terres comme :
    • Projet de gestion des systèmes Oasiens et de promotion de l'économie verte. C’est un projet qui vise principalement à créer un modèle unique destiné à la gestion durable de l’écosystème Oasien en adoptant l'économie verte et l’amélioration du niveau de vie des habitants de l’oasis (un financement du Fonds pour l'environnement mondial (FEMFonds pour l’Environnement Mondial) environ 6 M$ (USD) qui est en cours de préparation en collaboration avec la Banque mondiale).
    • Mettre en place un système de suivi et d'évaluation des ressources naturelles en coopération avec l'OSS (Observatoire du Sahara et du Sahel): 04 millions de dinars (projet soumis pour le financement par la partie Suisse)
  • Mise à jour du Plan national de lutte contre la désertification, en collaboration avec les structures nationales, régionales et locales,
  • Trouver les fonds nécessaires en préparant un portefeuille de projets (un document de projet a été déposé auprès du Fonds pour l'environnement mondial afin de mettre à jour le programme d'action national de lutte contre la désertification.

 

Documents et liens utiles

Envoyer votre vote...
Pas encore évalué.
Cliquez sur l'étoile pour évaluer cet élément.