Vous êtes ici : Portail de l'environnement  »  L'environnement urbain

Annonces

Appels d'offres
Recrutements
Comment trouvez-vous le nouveau design de notre site web ?
Excellent
Bien
A améliorer

Votre avis nous intéresse, nous vous invitons à participer à l'amélioration de notre portail en donnant votre avis et vos propositions d'amélioration.

Cliquer ici pour participer

L'environnement urbain

Les villes tunisiennes ont connu au cours des dernières décennies une importante métamorphose  dans les domaines de l'expansion urbaine et de la croissance démographique, dont les indicateurs pertinents démontrent que près de 70 ℅ de la population totale vit actuellement dans des villes, en plus du grand développement incessant des périmètres urbanisés au détriment des zones agricoles et sylvicoles et des écosystèmes.

Il faut noter que cette évolution de la démographique, de l'urbanisation et des modes de vie en général ont eu un impact direct sur la gestion des zones urbaines en général et sur la qualité de vie en particulier. Un certain nombre de programmes et de projets visant à améliorer la qualité de vie dans les zones urbaines et rurales ont été élaborés et mis en œuvre, dont on peut citer:

Il est également à souligner qu’en parallèle avec ces projets et programmes le ministère a cherché à impliquer et orienter les parties prenantes pour l’intégration de l’environnement dans les différents programmes et projets de développement. Cependant de nombreuses lacunes se sont avérées dans les dites politiques et qui étaient principalement causées par :

  • La difficulté de la maîtrise de l'urbanisation dans les villes tunisiennes
  • La Difficulté de gestion des plans d’aménagement  urbain en termes d’élaboration, de suivi et de mise en oeuvre
  • Diversité des intervenants dans les zones urbaines, et leur relation avec la municipalité
  • Politisation des mécanismes de bonne gouvernance
  • L'absence ou le faible du rôle de la société civile
  • L’Élaboration et la mise en œuvre de programmes de développement limités,  non adaptés à l'évolution des villes tunisiennes et ne répondent pas aux aspirations des habitants, et souvent politisés  pour ne faire ressortir que les aspects positifs.

La révolution du 14 janvier 2011 a illustré de telles imperfections politiques qui ont influé négativement sur la qualité de vie dans les villes et les villages et leurs impacts négatifs sur les différentes composantes de la société, qui se sont œuvrées  à réclamer et solliciter leurs droits et la réduction des disparités non seulement entre les régions mais aussi entre les villes d’un même gouvernorat  et même entre les aires d’une même ville.

Il convient de noter à cet égard la nécessité de développer et de concrétiser les programmes et projets de promotion de la qualité de vie dans les villes et villages qui répondent en termes de contenu aux aspirations des habitants, et en particulier veiller à la promotion de la participation effective de toutes les parties impliquées dans le cadre d'approches participatives et avec des visions avant gardistes qui tendent à exploiter rationnellement les moyens potentiels disponibles pour atteindre les objectifs qualitatifs  et quantitatifs identifiés , ainsi que le suivi-évaluation  conformément aux enjeux de la bonne gouvernance locale, et selon les exigences et les objectifs du développement durable.

 

Bien que la Qualité de la vieLes éléments qui caractérisent l'environnement dans lequel vit une personne ou une communauté de personnes tel que la qualité de l'air ambiant, du paysage, de facilité de la vie active, etc ... soit considérée comme un domaine étendu en terme de nombre de programmes et de multiplicité des acteurs et de difficulté de l'intervention pour répondre aux besoins des habitants et la mise à disponibilité des financements y afférents, il faut souligner la nécessité de développer une politique de développement exhaustive, prospective et avant gardiste dans les villes tunisiennes optant pour:

  • Le développement des mécanismes de bonne gouvernance locale
  • L'activation du rôle des institutions et le renforcement des valeurs de la citoyenneté
  • La bonne gestion des différents espaces urbains (villes et villages) et le développement de leurs fonctionnalités
  • garantir  l'infrastructure nécessaire pour le développement des villes tunisiennes et la mise à niveau des méthodes de leur gestion
  • La mise à niveau des modes de transport et de déplacement ainsi que leur adéquation aux exigences de la protection et de préservation de l'environnement
  • Promotion des systèmes de divertissement dans les villes et les quartiers pour différents groupes d'âge
  • Développer les systèmes et les mécanismes de gestion des villes avec  la participation des acteurs de la société civile, en particulier dans les domaines suivants:
    • le développement et la mise à niveau des plans d’aménagement urbain et le respect de de leurs dispositions
    • le développement la gestion des espaces publics et des établissements socio- collectifs et l’amélioration de leur état d'environnement
    • La promotion de la propreté et de la gestion  des déchets liquides et solides.
    • la lutte contre le bruit et la pollution de l'air
    • préservation du patrimoine matériel et immatériel des villes et des collectivités
    • lutte contre les nuisances (moustiques, ...)

Il est impératif, dans ce contexte, de rappeler l'importance de profiter des résultats de certaines expériences antérieures comme l’Agenda 21 national, l’Agenda 21 localProcessus de planification participative locale engagé au niveau des villes et des communautés rurales locales pour traduire dans le concret les concepts du développement durable. ,les stratégies de développement des villes (Grand Sfax, Grand Tunis) et les résultats préliminaires de l'étude de création  du réseau de villes durables afin de développer des visions stratégiques pour la promotion de la qualité de vie qui peut être réalisé sur quatre étapes, comme suit :

  • Identifier le concept et le contenu de la qualité de vie: Inventaire des concepts et des contenus effectifs de la qualité de vie dans les collectivités et proposition d'une stratégie intégrée pour le développement durable qui tend à assurer un équilibre entre les dimensions sociales, culturelles, économiques et environnementales présentant un consensus de la plupart des composantes de la société.
  • l'élaboration et l'adoption de la Charte de ''gestion durable de l’environnement urbain’’ ': Cette Charte représente un cahier des charges pour la  promotion  de la qualité de vie dans les zones urbaines contraignant à la fois:
    • Au gouvernement et l'autorité régionale  dans le domaine du développement des infrastructures de base
    • A la collectivité locale en matière de mise en œuvre de mécanismes de bonne gouvernance locale et de  suivi de la mise en œuvre des projets par toutes les parties concernées en conformité avec le concept et le contenu de la qualité de vie précédemment décrit
    • Aux acteurs publics et privés en ce qui concerne à la mise en œuvre de leurs projets en conformité avec le concept et le contenu de la qualité de vie précédemment décrit
    • Aux habitants en matière de l’achèvement leurs rôles et de la concrétisation  des valeurs de la citoyenneté selon le concept et le contenu de la qualité de vie précédemment décrit
  • Création d’une base de données relative à la qualité de vie: une base de données numérique et fonctionnelle capable d'identifier les rôles et les attributions de toutes les parties concernées, en particulier pour le suivi de l'évolution des indicateurs de la qualité de vie dans les villes conformément aux critères d'évaluation fixés.
  • Développer des outils pédagogiques de sensibilisation : inclure des approches pratiques pour améliorer la qualité de vie destinées aux acteurs ou aux habitants selon les besoins.

Bien que le sujet de '' la qualité de vie'' peut être considéré comme un sujet controverse et difficile, il faut souligner que l’implication de la société civile dans ce processus  doit avoir un fort soutien moral pour atteindre les objectifs fixés, et la détermination est d'autant qu'on est déterminé.




Envoyer votre vote...
Evaluation: 1.0 de 5. 1 vote(s).
Cliquez sur l'étoile pour évaluer cet élément.
Fatima, 23-11-13 10:48:
Il me semble qu'un effort particulier devrait être porté sur la mise en place de poubelles dans les villes pour que nos concitoyens ne jettent plus leurs déchets sur la chaussée. C'est gênant car les débris en plastiques mettent un temps infini à se désagréger dans la nature. Autre point important : les mégots de cigarettes qui mettent deux ans pour se "biodégrader" : http://fr.ekopedia.org/Biod%C3%A9gradation

Au delà de la mise en place d'emplacements où les jeter une solution pourrait être la promotion de la cigarette électronique. Pour ceux qui n'ont jamais vu à quoi ça ressemble c'est ça : http://www.absolut-vapor.com/ecigarette-eliquide/

En plus ce serait moins nocif. On parle souvent de qualité de l'air et on ne peut pas dire que dans les café, du fait des fumeurs l'air soit très sain.

Bien cordialement.
basile, 26-12-13 20:20:
Bonjour,

Je suis parfaitement d'accord avec le commentaire ci-dessus, la cigarette électronique est une option de choix pour réduire nos déchet, par exemple avec les modèles rechargeables http://www.bio-cig.com

Cordialement.
meilleure cigarette electronique, 21-01-14 10:28:
Loin des fumées, des mauvaises odeurs, et des coûts relativement chers. La <a href="http://www.frenchsmoke.fr" title="cigarette électronique">cigarette électronique</a>
est en effet le meilleur option qui se présente pour les vapoteurs.
cigarette électronique, 22-01-14 08:41:
Bonjour
En effet, l’emplacement des poubelles dans les villes est une très bonne idée. Pour le bien de tous, il faut préserver l'environnement. La raison principale pour laquelle la cigarette électronique a été créée car les fumées de la cigarette classique pollue l'air suite à la combustion du tabac. Or avec la cigarette électronique sur http://www.kinamik.com
il n'y a pas de fumée mais de la vapeur d'eau. donc, on encourage vivement les fumeurs à contribuer à la préservation de l'environnement en adoptant la cigarette électronique.
magasin cigarette electronique, 27-01-14 11:12:
En parlant de protection et de conservation d'environnement. Je suis totalement convaincu que la cigarette électronique pourra apporter sa contribution en réduisant l'émission de carbone notamment par la combustion du tabac.
voici un magasin cigarette electronique qui est très intéressant et qui respecte la charte de l'environnement. http://www.iconeby.fr
Bruno, 24-06-14 16:56:
Je partage l'avis su précédent commentaire. La cigarette electronique permet non seulement d'aider les fumeurs mais surtout de préserver son entourage.
Voir en ligne : https://infogr.am/l-origine-de-la-cigarette-electronique?src=web
Ajouter un commentaire

* : champ requis

*

*
Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive
Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.
*
*